Une infection virale potentiellement à l’origine du diabète de type 1 chez les personnes ayant une prédisposition génétique.

Une infection virale potentiellement à l’origine du diabète de type 1 chez les personnes ayant une prédisposition génétique.

À l’heure actuelle, on ne peut toujours pas affirmer avec certitude quels sont les facteurs qui déclenchent le diabète de type 1 chez les personnes ayant une prédisposition génétique. Il existe probablement plusieurs facteurs dans l’environnement qui favorisent et conduisent à la destruction des cellules bêta du pancréas qui produisent l’insuline.

De nouvelles pistes.

Parmi les facteurs environnementaux, les infections virales seraient suspectées. Nous avons déjà évoqué cette piste lors d’un précédent article, mais plusieurs études récentes indiquent que le rotavirus pourrait être une piste potentielle pour laquelle il y a de plus en plus de preuves. 

Le rotavirus constitue une cause fréquente de gastroentérite chez les enfants. Pour la prévenir, il existe un vaccin qui fait partie du calendrier de vaccinations recommandées au Québec depuis 2010.

Deux études récentes suggèrent que le rotavirus pourrait jouer un rôle dans l’apparition du diabète de type 1 ;

  • En effet, à la suite d’un programme de vaccination des enfants de moins de 4 ans, une étude Australienne a rapporté une baisse de 15% des nouveaux cas de diabète de type 1.
  • Par ailleurs, une étude récente montre que la réaction de l’organisme à une infection par rotavirus peut conduire à la production d’anticorps qui ressemblent beaucoup à ceux responsables de la destruction des cellules bêta.

En conclusion

Malgré les hypothèses émises, il est important de souligner qu’une étude Finlandaise n’a pas permis de confirmer les résultats observés en Australie et que ce type d’étude ne permet pas d’affirmer avec certitude qu’il existe une relation de cause à effet entre l’infection à rotavirus et la survenue du diabète de type 1. 

Les données Australiennes suggèrent cependant qu’il faudrait étudier si certains enfants à plus haut risque de développer le diabète de type 1, par exemple lorsque l’un des parents vit avec le diabète de type 1, pourraient bénéficier d’une vaccination. 

L’objectif idéal reste évidemment d’éviter complètement la survenue du diabète de type 1, cependant réduire ce risque serait déjà une grande avancée.

Références:

  • Perrett KP, Jachno K, Nolan TM, Harrison LC. Association of rotavirus vaccination and the incidence of type 1 diabetes in children. JAMA Pediatr. 2019 Jan 22; 173:280–82. pmid:30667473
  • Harrison LC, Perrett KP, Jachno K, Nolan TM, Honeyman MC (2019) Does rotavirus turn on type 1 diabetes? PLoS Pathog 15(10): e1007965.
  • Programme québécois d’immunisation, page consultée le 29 octobre 2019 au https://www.quebec.ca/sante/conseils-et-prevention/vaccination/programme-quebecois-d-immunisation/