Les femmes vivant avec le  diabète de type 1 et qui allaitent courent-elles un plus grand risque d’hypoglycémie?

Les femmes vivant avec le diabète de type 1 et qui allaitent courent-elles un plus grand risque d’hypoglycémie?

Le risque d’hypoglycémie est une réalité pour les mères qui allaitent et qui vivent avec le diabète de type 1. Les craintes d’hypoglycémie après la tétée ou pendant la nuit sont à l’origine de recommandations répandues comme la prise d’une collation avant d’allaiter, y compris pendant la nuit, et la réduction des doses d’insuline. Malheureusement, il n’existe aucune preuve solide pour appuyer des recommandations précises pour prévenir l’hypoglycémie chez les mères qui allaient. Il est aussi difficile de dire si l’allaitement durant la nuit est l’unique cause de l’hypoglycémie nocturne. De plus, les inconvénients associés avec la prise d’une collation en fin de soirée peuvent être rebutants pour certaines.

Dans une étude récente résumée ci-dessous, les chercheurs avaient pour objectif d’évaluer la nécessité de prendre une collation avant chaque allaitement la nuit.

Pendant la période d’allaitement, ils ont comparé la glycémie des mères qui allaitent à celle des mères qui n’allaitent pas. Toutes les femmes qui ont participé à l’étude avaient de l’expérience avec le calcul des glucides et les doses d’insuline de chaque participante ont été ajustées selon leurs besoins par un endocrinologue.

Allaitement et hypoglycémie nocturne

Les chercheurs ont découvert que le pourcentage de temps passé en hypoglycémie pendant la nuit était faible et semblable entre les groupes. Cela suggère que l’allaitement pendant la nuit, dans le contexte où l’insuline est bien ajustée et l’apport en glucides suffisant, semble rarement entraîner l’hypoglycémie. Par conséquent, la recommandation de consommer des glucides au moment d’allaiter pendant la nuit n’est peut-être pas nécessaire après tout, en particulier parce que cela pourrait être un inconvénient pour certaines mères.  

Les conclusions de cette étude servent de base à de nouvelles études pour remettre en question les directives actuelles. Cependant, elles sont aussi conformes à la recommandation générale des Lignes directrices de Diabète Canada publiées en 2018 qui insistent sur l’importance d’un plan après l’accouchement qui comprend une réduction des doses d’insuline au coucher et un apport équilibré en glucides.  

Références:

1- Ringholm L, Roskjær AB, Engberg S, et al. Breastfeeding at night is rarely followed by hypoglycaemia in women with type 1 diabetes using carbohydrate counting and flexible insulin therapy. Diabetologia. 2019;62(3):387-398. doi:10.1007/s00125-018-4794-9.

2- Feig D.S, Berger H, Donovan L, et al. Diabetes and pregnancy. Canadian journal of diabetes. 2018;42(3):282. doi:10.1016/j.jcjd.2017.10.038