fbpx

Augmentation des complications du diabète de type 1 chez les enfants afro-américains

Aux États-Unis, la qualité des soins de santé est fortement liée au fait de posséder ou non une assurance. Un faible statut socioéconomique, souvent associé à l’absence d’assurance ou à une couverture réduite, peut donc avoir un effet négatif sur la qualité de vie des individus.

L’une des communautés les plus sur-représentée par la pauvreté est la population afro-américaine. En 2018, des chercheurs ont évalué que 42% des familles afro-américaines gagnaient moins de 25 000 $ par année contrairement à 6% des familles caucasiennes.

Augmentation des coûts du traitement du diabète

L’insuline est un médicament coûteux et aux États-Unis, le prix de ce médicament vital pour les personnes qui vivent avec le diabète de type 1 (DT1) a explosé ces dernières années. Par exemple, en 2006, un individu couvert par le Medicare payait de sa poche en moyenne 300$ d’insuline par année. En 2014, ce montant augmentait à 700$ par année. Cela représente une hausse d’environ 10% par année, bien plus que le taux d’inflation d’environ 2.2.% à cette époque. Depuis, la situation s’est encore aggravée.

Les nouvelles insulines réduisent les risques d’hypoglycémies et d’hyperglycémies et permettent – une gestion plus souple des horaires d’injections, mais les coûts sont 2 à 4 fois plus élevés pour les consommateurs américains que pour les canadiens.

Impacts sur la gestion du diabète

La pompe à insuline et les lecteurs de la glycémie en continu sont deux technologies améliorant la gestion du diabète. Cependant, ces appareils peuvent entraîner un poids financier significatif chez les individus et/ou leur famille. En 2016, des chercheurs américains ont publié que 26.3% des enfants caucasiens vivant avec le DT1 utilisaient une pompe à insuline, contrairement à 5.3% des enfants afro-américains.

En fait, des études conduites aux États-Unis ont observé que de manière générale, les enfants afro-américains sont plus exposés aux complications aiguës du diabète de type 1. Selon une de ces études, les risques d’avoir présenté une acidocétose diabétique (hyperglycémie sévère) dans la dernière année étaient 3 fois plus élevés chez les enfants afro-américains que chez les enfants caucasiens. Le risque d’hypoglycémie sévère dans la dernière année est aussi augmenté chez la population afro-américaine (13% chez les enfants afro-américains vs 5% chez les enfants caucasiens).

Pas seulement socioéconomique

Les coûts associés à la maladie imposent un poids disproportionné sur les communautés affectées par la pauvreté qui ont probablement un moins bon accès aux soins et aux nouvelles thérapies et technologies. Une priorité est donc de  réclamer une couverture universelle pour une maladie comme le DT1. De même, il est aussi essentiel de considérer d’autres facteurs possibles. En effet, certaines études ont regroupé des familles ayant le même statut socioéconomique (même niveau d’éducation, même salaire, etc.) et ont observé que les enfants afro-américains ont tout de même une moins bonne gestion de leur DT1 que les enfants caucasiens.

Par exemple, certains groupes pourraient bénéficier d’un traitement qui tient compte des spécificités culturelles. Une étude a souligné que les familles afro-américaines ont une approche différente de la maladie, plus axée sur les liens familiaux et sociaux. Il s’avère donc important pour les professionnels de la santé de personnaliser les approches thérapeutiques pour le traitement du DT1.

Le projet BETTER souhaite étudier les rapports entre les inégalités socioéconomiques et le diabète de type 1.

Aidez-vous à mieux comprendre votre réalité, inscrivez-vous ou votre enfant au registre BETTER!

Références

  • Cefalu WT, Dawes DE, Gavlak G, et al. Insulin Access and Affordability Working Group: Conclusions and Recommendations [published correction appears in Diabetes Care. 2018 Aug;41(8):1831]. Diabetes Care. 2018;41(6):1299-1311. doi:10.2337/dci18-0019
  • Lado JJ, Lipman TH. Racial and Ethnic Disparities in the Incidence, Treatment, and Outcomes of Youth with Type 1 Diabetes. Endocrinol Metab Clin North Am. 2016;45(2):453-461. doi:10.1016/j.ecl.2016.01.002
  • Redondo MJ, Libman I, Cheng P, et al. Racial/Ethnic Minority Youth With Recent-Onset Type 1 Diabetes Have Poor Prognostic Factors. Diabetes Care. 2018;41(5):1017-1024. doi:10.2337/dc17-2335
%d bloggers like this: