fbpx

6 habitudes à adopter pour améliorer la glycémie des enfants vivant avec le diabète de type 1

L’hémoglobine glyquée (HbA1c) est au cœur du suivi des personnes vivant avec le diabète. Elle est mesurée par une prise de sang tous les 3 à 6 mois, et reflète la glycémie moyenne des 2 à 3 derniers mois. 

Dans les années 80, une étude d’envergure avec des personnes vivant avec le diabète de type 1 a démontré que plus l’HbA1c se rapproche de la valeur normale, plus le risque de complications à long terme est faible. Dans les années 90, une autre étude portant cette fois sur le moyen de se rapprocher de cette valeur normale et démontre que mesurer la glycémie au bout du doigt et injecter de l’insuline, plusieurs fois par jour, est la meilleure façon d’y arriver. 

Malgré cela et à ce jour, moins d’un quart des personnes vivant avec le diabète de type 1 (DT1) atteignent l’objectif d’HbA1c (7,5% ou moins) fixé par Diabète Canada. Ces chiffres se confirment dans le registre BETTER (sorte de recensement québécois des personnes vivant avec le DT1) où seulement 7% des enfants de moins de 14 ans y parviennent. Il existe, par ailleurs, d’importantes disparités dans les résultats selon l’origine ethnique, le statut socio-économique, le niveau d’éducation, etc. 

6 habitudes d’autogestion du diabète

Récemment, dans le Michigan aux États-Unis, des chercheurs ont étudié l’association entre des habitudes d’autogestion du diabète et l’HbA1c. Cette étude portait sur plus de 1200 enfants vivant avec le DT1 suivis dans une clinique d’endocrinologie pédiatrique au sein de l’hôpital pour enfants Mott. 

Ils ont identifié 6 habitudes d’autogestion qui ont le potentiel d’abaisser l’HbA1c et ont scruté les dossiers médicaux électroniques des participants pour voir si elles s’y retrouvaient:

  1. Mesurer la glycémie au moins 4 fois par jour, si l’enfant n’utilise pas un lecteur de la glycémie en continu;
  2. Administrer au moins 3 bolus d’insuline rapide par jour (incluant les repas);
  3. Donner l’insuline du repas avant de commencer à manger;
  4. Analyser ses glycémies pour identifier des tendances, au moins 1 fois suite au dernier rendez-vous avec l’équipe de soins;
  5. Ajuster l’insuline, au moins 1 fois suite au dernier rendez-vous avec l’équipe de soins.
  6. Utiliser une pompe à insuline; Ce mode de traitement ne convient pas à toutes les personnes vivant avec le DT1 mais il devrait être discuté.

L’étude montre que les personnes qui avaient adopté l’une des habitudes ci-dessus avaient une meilleure HbA1C que celles qui n’en avaient adopté aucune. De plus, chaque habitude supplémentaire permettait d’obtenir une HbA1c encore meilleure. En effet, pour chaque habitude supplémentaire adoptée, l’HbA1c était diminuée de 0,6%, peu importe l’âge, l’origine ethnique, le type d’assurance, et le niveau d’éducation des parents. 

L’étude indique également que moins de 9 % des enfants suivis dans la clinique ont adopté les six habitudes. Ceci indique à quel point il est difficile d’adhérer aux recommandations de traitement, et qu’il reste du travail à faire pour améliorer la glycémie des enfants vivant avec le DT1. 

Sachant que la plupart de ces habitudes peuvent être adoptées peu importe le type de traitement ou d’insuline de l’enfant, les parents et l’équipe de soins devraient discuter de stratégies réalistes, pour favoriser l’atteinte des objectifs en lien avec la glycémie de l’enfant. 

Référence:

  • Lee, Joyce M et al. “Feasibility of Electronic Health Record Assessment of 6 Pediatric Type 1 Diabetes Self-management Habits and Their Association With Glycemic Outcomes.” JAMA network open vol. 4,10 e2131278. 1 Oct. 2021, doi:10.1001/jamanetworkopen.2021.31278à
  • “Diabetes Control and Complications Trial (DCCT): results of feasibility study. The DCCT Research Group.” Diabetes care vol. 10,1 (1987): 1-19. doi:10.2337/diacare.10.1.1

Abonnez-vous à notre infolettre

Webinaires, actualités en lien avec le diabète de type 1, recherches en cours et bien plus. Abonnez-vous pour ne rien manquer!

%d bloggers like this: