fbpx

Sommeil des enfants vivant avec le diabète de type 1 et leurs parents

Le diabète de type 1 (DT1) est un défi à toute heure du jour et de la nuit. La surveillance de la glycémie est même souvent plus complexe la nuit que le jour étant donné que les hypoglycémies et hyperglycémies nocturnes sont parfois sans symptôme et peuvent passer inaperçues. Pour cette raison, plusieurs parents ont pris l’habitude de se lever au cours de la nuit pour mesurer la glycémie de leur enfant vivant avec le DT1.

Une équipe américaine de chercheurs a étudié l’impact du diabète sur la qualité du sommeil des enfants et de leurs parents. Le manque chronique de sommeil peut effectivement apporter des conséquences significatives sur la santé physique et mentale.

Sans distinction pour la méthode de gestion de la glycémie (lecteur de la glycémie en continu ou capillaire), les chercheurs ont remarqué qu’en général, les enfants de 2 à 5 ans vivant avec le DT1 respectaient les recommandations de 10 à 13 heures de sommeil par nuit. Par contre, les parents participant à l’étude dormaient généralement moins que les 7 à 9 heures recommandées par nuit pour les adultes.

Si un enfant porte un lecteur de la glycémie en continu?

Les lecteurs de la glycémie en continu (LGC) sont des dispositifs permettant d’obtenir un tracé des valeurs de glycémies des dernières heures grâce à un capteur sous cutané que l’on installe sur la peau. Ils permettent, entre autres, de prévoir la venue d’hypoglycémies et d’hyperglycémies. Pour les parents, cela peut s’avérer être un outil idéal pour la surveillance des glycémies la nuit.

Les chercheurs américains ont observé que les parents rapportaient moins de difficultés de sommeil chez leurs enfants utilisant un LGC comparé à ce qu’ont rapporté les parents d’enfants qui n’utilisaient pas ce système. Les enfants ayant un LGC  semblaient moins fatigués durant la journée que ceux sans LGC. Par contre, la situation contraire s’est produite chez les parents. Les parents d’enfants utilisant un LGC ont, quant à eux, rapporté plus de difficultés de sommeil comparé aux parents d’enfants n’utilisant pas de LGC.

En résumé, les LGC semblent améliorer la qualité du sommeil des enfants DT1, mais pourraient avoir un impact négatif sur celle de leurs parents. L’étude a émis l’hypothèse suivant laquelle les parents ont tendance à se réveiller plus souvent pour surveiller la glycémie de leur enfant lors de l’utilisation d’un LGC.

Vous êtes le parent d’un enfant vivant avec le diabète de type 1?

Vous vivez vous-même avec DT1 et voulez nous faire part de l’impact sur votre sommeil?

Inscrivez-vous ou votre enfant au registre BETTER!

Référence

  • Sinisterra, M., Hamburger, S., Tully, C., Hamburger, E., Jaser, S., & Streisand, R. (2020). Young Children with Type 1 Diabetes: Sleep, Health-Related Quality of Life, and Continuous Glucose Monitor Use. Diabetes Technology & Therapeutics. doi: 10.1089/dia.2019.0437