fbpx

Une neuropathie causée par une baisse rapide de l’HbA1c

La neuropathie diabétique est une complication du diabète de type 1 et de type 2. Elle résulte généralement d’une atteinte aux nerfs causée par une hémoglobine glyquée (HbA1c) élevée pendant une longue période. La neuropathie occasionne généralement des symptômes comme de la douleur, une perte de sensation ou des fourmillements au niveau des extrémités. 


Dans certains cas, une neuropathie diabétique peut se développer lorsqu’un individu expérimente une baisse très rapide de l’HbA1c, c’est-à-dire, plus de 2% en 3 mois. Ce type de neuropathie (appelée neuropathie du diabète induite par le traitement ou Treatment Induced Neuropathy of Diabetes – TIND) est encore méconnu et peu étudié.

Prévalence et symptômes

Une étude réalisée dans une clinique neurologique a voulu quantifier les cas de TIND parmi tous les cas de neuropathie recensé. Les auteurs ont rapporté qu’environ 10% de tous les cas de neuropathie observés dans cette clinique répondaient aux critères diagnostiques de la TIND. 

Ils ont également constaté qu’environ 60% des personnes ayant eu une diminution d’HbA1c de 2% ou plus sur une période de 3 mois ont développé une TIND. Les chercheurs ont observé que les personnes vivant avec le diabète de type 1 et, plus particulièrement celles ayant un historique de trouble alimentaire, étaient les plus à risque de développer ce type de neuropathie. 

Les causes du dommage aux nerfs ne sont pas encore bien établies, mais l’étude propose que la TIND serait due à la présence d’inflammation lors d’hypoglycémies, associées à une baisse rapide de l’HbA1c. Les auteurs de l’étude rapportent également que le symptôme commun des personnes ayant ce type de neuropathie est la douleur aux extrémités ou centrale; la majorité des individus rapportaient une douleur intense 2 à 6 semaines après le début de l’amélioration des glycémies. D’autres symptômes ont également été rapportés, comme des étourdissements et une perte de conscience.

Les auteurs de l’étude indiquent que cette neuropathie peut être réversible chez certains individus, particulièrement chez les personnes vivant avec le diabète de type 1.

Comment prévenir la TIND?

Habituellement, un changement de 2% ou plus d’HbA1C en trois mois ne survient pas sans que l’individu effectue des modifications importantes dans ses habitudes de vie. Ainsi, si vous et votre équipe de soins décidez d’entreprendre des démarches de baisse d’HbA1c, il est important de discuter des manières sécuritaires et durables d’effectuer cette transition.  

Vous souhaitez contribuer à la recherche sur le diabète de type 1?

Inscrivez-vous au registre BETTER!

Références

Christopher H. Gibbons, Roy Freeman, Treatment-induced neuropathy of diabetes: an acute, iatrogenic complication of diabetes, Brain, Volume 138, Issue 1, January 2015, Pages 43–52, https://doi.org/10.1093/brain/awu307

%d bloggers like this: