fbpx

Un appareil permettant de mesurer les cétones de façon continue

L’une des complications majeures et redoutées des personnes qui vivent avec le diabète de type 1 (DT1) est l’acidocétose diabétique. De nombreuses personnes vivant avec le DT1 ont reçu leur diagnostic suite à une acidocétose. 

Celle-ci peut se produire lorsqu’une glycémie élevée (supérieure à 14 mmol/L) persiste dans le temps et se combine à un manque d’insuline. Dans ce cas, le corps ne peut plus utiliser le sucre comme source d’énergie et doit se tourner vers les réserves de graisse.

 L’utilisation des réserves de graisses entraîne la formation de corps cétoniques (cétones) qui peuvent s’accumuler dans le sang et le rendre acide, provoquant l’acidocétose. Elle se manifeste par des signes « d’empoisonnement » tels que des nausées, des vomissements, des douleurs abdominales ou une haleine fruitée. 

C’est une situation d’urgence qui peut mener à un coma, potentiellement mortel, si elle n’est pas traitée rapidement. 

Il est donc recommandé pour toute personne qui vit avec le DT1 de mesurer les cétones lorsque la glycémie reste élevée malgré l’administration d’insuline et une bonne hydratation.

Autres situations pouvant entraîner la production de cétones.

La production de cétones peut également se produire dans d’autres situations (p. ex. diète faible en glucides ou cétogène, période de jeûne ou gastro-entérite). Elles sont alors qualifiées de «cétones de jeûne» et ne sont pas dangereuses tant que de l’insuline se trouve en quantité suffisante dans le corps. 

Une nouvelle technologie en développement.

Actuellement l’appareil utilisé pour mesurer les cétones dans le sang fonctionne de la même manière qu’un lecteur de la glycémie capillaire. Il est nécessaire de prélever une goutte de sang au bout du doigt pour obtenir un résultat. Un appareil et des bandelettes spécifiques sont requis pour cette mesure.

Cependant, une étude a récemment démontré l’efficacité d’un nouvel appareil permettant de mesurer les cétones en continu. Cette étude a été réalisée auprès de 12 personnes qui suivaient une diète faible en glucides, dont une vivant avec le DT1. 

L’appareil utilise une technologie similaire à celle des lecteurs de la glycémie en continu. Il se porte sur le bras pour une durée de 14 jours et ne nécessite qu’une seule calibration avec un test capillaire. 

Situations dans lesquelles cet appareil serait utile.

Les chercheurs indiquent qu’un tel appareil pourrait être utile pour déceler les cétones rapidement et ainsi réduire le risque d’acidocétose chez les personnes vivant avec le DT1, surtout pour celles chez qui cela entraîne des hospitalisations fréquentes.

Ils indiquent également que les personnes qui suivent une diète très faible en glucides pourraient l’utiliser pour mesurer l’impact de leur diète sur les niveaux de cétones.

Parmi les autres situations dans lesquelles cet appareil pourrait être utile pour les personnes vivant avec le DT1, les chercheurs citent:

  • la gestion des jours de maladie ou d’une hospitalisation.
  • la surveillance des cétones chez les personnes qui suivent un traitement par SGLT-2. (médicament utilisé plus fréquemment chez les personnes vivant avec le diabète de type 2, mais parfois utilisé pour le DT1, bien qu’il ne soit pas autorisé par Santé Canada) avec lequel l’acidocétose peut survenir sans que la glycémie soit élevée. 

D’autres études seront nécessaires avant que cet appareil soit commercialisé. Les chercheurs indiquent que le défi sera de recueillir des données auprès de personnes dont la glycémie et les cétones varient beaucoup et qui présentent un risque d’acidocétose “immédiat”.

Connaissez vous les mesures à prendre en cas d’hyperglycémie, incluant quand et comment mesurer les cétones? Découvrez certains documents issus de notre programme d’auto-formation SUPPORT. Ce programme est offert aux adultes membres du registre BETTER. Lire la suite»

Si vous (ou votre enfant) vivez avec le diabète de type 1 au Québec, on vous invite à vous inscrire (ou inscrire votre enfant) au registre BETTER (sorte de recensement).

Vous participerez ainsi à offrir une meilleure représentation du diabète de type 1 dans le but d’améliorer la recherche et l’accès aux traitements et aux nouvelles technologies.

Nous allons bientôt débuter une série de webinaires réservés aux personnes inscrites au registre sur des thèmes spécifiques. En voici des exemples:

  • Nouvelles pompes à insuline
  • Aspect financier du diabète de type 1
  • Aspect psychologique en lien avec le diabète de type 1
  • Diète faible en glucides et diabète de type 1

Le premier aura lieu fin juin et sera sur les nouvelles pompes à insuline. Plus d’information à suivre. Inscrivez vous au registre pour être sûr de ne rien manquer.

Référence:

  • Alva, S., Castorino, K., Cho, H., & Ou, J. (2021). Feasibility of Continuous Ketone Monitoring in Subcutaneous Tissue using a Ketone Sensor. Journal of Diabetes Science and Technology. https://doi.org/10.1177/19322968211008185
%d bloggers like this: