fbpx

Priorisation de la vaccination contre la COVID-19 pour les personnes vivant avec le diabète de type 1

Il y a quelques semaines, Diabète Québec publiait une prise de position sur la priorisation de la vaccination des personnes vivant avec tout type de diabète. Leur équipe demande à l’INSPQ de revoir le plan des groupes prioritaires pour la vaccination. Diabète Québec stipule que les personnes vivant avec le diabète, peu importe leur âge et le type de diabète, font partie des personnes à risque de complications de la COVID-19 et ainsi, devraient obtenir une priorité plus importante dans la liste de vaccination. L’American Diabetes Association (ADA) et la FRDJ Canada ont publié une déclaration similaire. Sur quelles données se basent-ils?

Recherches récentes sur le risque de complications des personnes vivant avec le diabète de type 1 (DT1)

Au début de la pandémie, il existait peu d’indications que les personnes vivant avec le DT1 développaient des formes plus sérieuses de la COVID-19, par exemple nécessitant une hospitalisation. Alors que les premières recherches concernaient le diabète de type 2 (DT2), il existe maintenant davantage de recherches sur le DT1 et la COVID-19. Nous pouvons ainsi établir un meilleur portrait. 

On remarque que le risque absolu (nombre total d’individus avec le DT1) d’hospitalisations et de complications sérieuses demeure faible, c’est-à-dire qu’on observe encore un nombre peu élevé de cas sévères de COVID-19 chez les personnes vivant avec le DT1. Cela peut s’expliquer principalement par le fait que les personnes vivant avec le DT1 représentent tout au plus 10% des cas de diabète et que la moyenne d’âge des personnes vivant avec cette condition est plus basse que celle du DT2. L’âge avancé et un surpoids significatif, conditions affectant un nombre plus important de gens vivant avec le DT2 qu’avec le DT1, sont deux facteurs très fortement associés avec un risque de forme sévère de la COVID-19. 

Cependant, certaines recherches stipulent que le risque relatif (comparaison avec les personnes qui vivent sans diabète) de complications sérieuses semble aussi important chez les personnes vivant avec le DT1 que chez les personnes vivant avec le DT2. En fait, selon ces études, le risque de complications sérieuses serait presque triplé chez les personnes vivant avec le diabète (incluant le DT1) par rapport aux personnes sans diabète. Certains groupes comme les individus ayant une HbA1c plus élevée (moyenne glycémique) et des conditions de santé supplémentaires (hypertension, obésité, etc) seraient les plus touchés.

Vaccination plus rapide demandée

En résumé, les recherches récentes montrent que les personnes vivant avec le DT1 font partie des groupes plus à risque de formes sévères de la COVID-19. Elles devraient donc obtenir une vaccination prioritaire.

Il est tout de même important de se noter que, si le risque de complications de la COVID-19 est plus élevé chez les personnes vivant avec le diabète (tout type), le pourcentage de cas devant être hospitalisés aux soins intensifs ou de décès demeure faible. Par exemple, une personne sans diabète pourrait être exposée à un risque de 0,1% de complications alors qu’une personne du même âge avec le DT1 serait exposée à un risque de 0,3%.

Vous vivez avec le diabète de type 1 au Québec? Vous souhaitez contribuer à la recherche sur cette condition?

Inscrivez-vous au registre BETTER!

Références

%d bloggers like this: