fbpx

Les cellules souches pour guérir le diabète de type 1?

Tout d’abord, qu’est-ce qu’une cellule souche?

Les cellules souches constituent la base de toutes les cellules du corps, une sorte de “page blanche”. Au stade embryonnaire, elle permet de construire les cellules du corps humain et de les spécialiser (ex: cellules du cœur, de la peau, du foie, etc). Passé ce stade, elles servent principalement à produire les cellules sanguines, comme les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes. 

Depuis plusieurs années, la communauté médicale a multiplié les recherches sur les cellules souches. En théorie, celles-ci pourraient remplacer la plupart des cellules malades ou défectueuses du corps. Pour les personnes diagnostiquées avec un diabète de type 1 (DT1), cela semble être une avenue intéressante pour remplacer les cellules productrices d’insuline (cellules bêta des îlots de Langerhans, situées dans le pancréas) qui ont été détruites par le système immunitaire de l’individu.

Pourquoi ne pas greffer des cellules de pancréas d’un donneur?

Depuis environ 20 ans, recevoir les îlots de Langerhans d’un donneur d’organe est une thérapie possible; cette technique est appelée le ”protocole Edmonton”. Cependant, ce traitement est rarement utilisé puisque le système immunitaire du receveur détecte les cellules étrangères et les détruit. Pour empêcher ce processus, le receveur doit prendre, pendant toute sa vie, des médicaments anti-rejet qui diminuent l’activité du système immunitaire. Ces médicaments provoquent des effets secondaires importants, comme une plus grande susceptibilité aux infections, et offrent souvent une moins bonne qualité de vie que le traitement habituel pour le DT1. Le protocole Edmonton doit donc être réservé aux personnes ayant une gestion glycémique particulièrement difficile et/ou des hypoglycémies sévères récurrentes.  De plus, en considérant que le nombre de donneurs d’organes est limité, cette thérapie n’est pas facilement accessible.

En ce qui concerne les cellules souches, les effets sur le corps du patient seraient bien différents. En théorie, puisque ces cellules seraient prélevées du corps de la personne atteinte de DT1, les avantages par rapport à la greffe seraient les suivants:

  • Le système immunitaire n’attaquera pas les cellules greffées, puisqu’elles ne proviendraient pas d’un donneur étranger. La prise de médicaments anti-rejet n’est donc pas nécessaire.
  • Les cellules souches seraient facilement accessibles, il n’y aurait pas besoin d’attendre le décès d’un donneur d’organe.

Quelles sont les avancées dans ce domaine?

Au Canada, l’Université d’Alberta a conduit plusieurs études sur les cellules souches et le DT1. Jusqu’à maintenant, les essais ont été effectués sur des souris, mais pas encore chez les humains. Le processus est assez simple; tout comme la greffe d’îlots provenant d’un donneur d’organe, les cellules sont injectées dans une grosse veine. Par conséquent, la personne atteinte ne nécessite pas une chirurgie invasive et risquée. 

L’équipe de chercheurs d’Alberta a récemment déclaré que les essais effectués sur les souris ont eu un grand succès; celles-ci auraient été complètement guéries du DT1. Selon eux, les cellules souches seraient beaucoup moins détruites par le système immunitaire, offrant un traitement à long terme, voire une guérison.

Les chercheurs espèrent commencer, dans les prochaines années, des essais sur les humains.

Le projet de recherche BETTER est un registre québécois de personnes vivant avec le diabète de type 1.

Vous souhaitez y participer? Inscrivez-vous dès maintenant!

Références

  • Shapiro, A. J., Lakey, J. R., Ryan, E. A., Korbutt, G. S., Toth, E., Warnock, G. L., . . . Rajotte, R. V. (2000). Islet Transplantation in Seven Patients with Type 1 Diabetes Mellitus Using a Glucocorticoid-Free Immunosuppressive Regimen. New England Journal of Medicine, 343(4), 230-238. doi:10.1056/nejm200007273430401
  • Gamble, A., Pepper, A. R., Bruni, A., & Shapiro, A. M. (2018). The journey of islet cell transplantation and future development. Islets, 10(2), 80-94. doi:10.1080/19382014.2018.1428511
  • Rosove, J. (2020, November 17). Cure for diabetes? University of Alberta researchers believe they’ve found one. Retrieved December 10, 2020, from https://edmonton.ctvnews.ca/cure-for-diabetes-university-of-alberta-researchers-believe-they-ve-found-one-1.5192813