fbpx

Mise en lumière sur l’utilisation de la metformine pour le diabète de type 1

La metformine (ex: Glucophage) est un médicament oral largement utilisé dans le traitement du diabète de type 2 (DT2). Son mode d’action est de diminuer la production de glucose par le foie et l’absorption du glucose dans les intestins, ce qui a pour objectif de ramener les glycémies dans la cible. Il est généralement l’un des premiers médicaments prescrits aux personnes vivant avec cette condition. 

Pourquoi la metformine est-elle autant utilisée?

La metformine a plusieurs atouts. Ce médicament diminue les glycémies sans augmenter le risque d’hypoglycémie. Des études ont également observé que ce médicament peut aider à diminuer l’Indice de Masse Corporel (IMC), à augmenter la sensibilité à l’insuline et à diminuer les taux de cholestérol (LDL).

Malgré les bénéfices, certains notent des effets secondaires qui peuvent limiter son utilisation. Les principaux effets secondaires de ce médicament sont d’ordre gastro-intestinaux, soient des nausées, des douleurs abdominales ou des diarrhées.

Utilisation pour les personnes vivant avec le DT1

La metformine est largement utilisée pour le diabète de type 2. Pourrait-elle aider aussi la gestion des glycémies chez les individus vivant avec le DT1?

Tout d’abord, le DT2 se caractérise par une résistance à l’insuline qui s’installe avec le temps, ce qui augmente les glycémies. Cette résistance peut également être observée chez les personnes vivant avec le DT1 si les glycémies ne sont pas dans les cibles à long terme. Cela s’appelle un double diabète. Ainsi, certains professionnels de la santé prescrivent la metformine chez les personnes vivant avec le DT1 présentant une résistance à l’insuline. Son utilisation est cependant un peu plus complexe que chez un individu vivant avec le DT2.

Plusieurs experts se sont également questionnés à savoir si la metformine pourrait être prescrite pour les individus vivant avec le DT1 sans résistance à l’insuline, afin d’aider à la gestion des glycémies. 

Pour le moment, les études sur le DT1 semblent indiquer que la metformine n’améliore pas significativement l’HbA1c. Une étude a observé une diminution de l’HbA1c après les 3 premiers mois d’utilisation, mais celle-ci s’est estompée par la suite. Par contre, des études ont rapporté chez les personnes vivant avec le DT1 une diminution légère du cholestérol et du poids, une augmentation de la sensibilité à l’insuline ainsi qu’une prévention des risques de maladies cardiovasculaires. Ainsi, la metformine peut être sécuritaire et avantageuse pour les individus vivant avec le DT1 qui ont des facteurs de risques de maladies cardiovasculaires ou qui prennent de grandes doses d’insuline.

Vous souhaitez vous impliquer dans la recherche tout en demeurant à la maison? 

Inscrivez-vous au registre BETTER!

Références

  • Livingstone, R., Boyle, J.G., Petrie, J.R. et al. A new perspective on metformin therapy in type 1 diabetes. Diabetologia 60, 1594–1600 (2017). https://doi.org/10.1007/s00125-017-4364-6
  • Meng, H., Zhang, A., Liang, Y., Hao, J., Zhang, X., & Lu, J. (2018). Effect of metformin on glycaemic control in patients with type 1 diabetes: A meta-analysis of randomized controlled trials. Diabetes/Metabolism Research and Reviews, 34(4). doi:10.1002/dmrr.2983
%d bloggers like this: