Aperçu du DT1 aux États-Unis: mises à jour sur la gestion du diabète de type 1

Aperçu du DT1 aux États-Unis: mises à jour sur la gestion du diabète de type 1

Un rapport récemment publié dans le registre clinique Type 1 Diabetes Exchange illustre les tendances actuelles en termes de soins et impact du traitement du diabète de type 1 (DT1), ainsi que leur évolution dans le temps.

Avec les données recueillies auprès de plus de 22 000 participants vivant avec le DT1 âgés de 1 à 93 ans, ce rapport fournit des informations importantes sur la façon dont le DT1 est géré aux États-Unis. Vous trouverez ci-dessous les points saillants.

Tendances du contrôle glycémique

Premièrement, ils ont constaté que la majorité des participants étaient incapables d’atteindre le niveau recommandé d’hémoglobine glyquée (HbA1c) (reflétant le contrôle du diabète et, idéalement, égal ou inférieur à 7,5%).

Ils ont également constaté que l’HbA1c moyen était généralement plus élevée en 2016-2018 par rapport à 2010-2012. Cependant, il semble rester relativement stable aux alentours de 7,5% à 7,9% chez les participants âgés de plus de 30 ans.

En ce qui concerne les complications à court terme, ils ont également constaté que:

  1. De 5 à 10 % des participants ont eu au moins un épisode d’hypoglycémie sévère (définie par une perte de conscience ou des convulsions) entre 2016 et 2018.
  2. De 1 à 4% des participants ont rapporté avoir eu au moins un épisode d’acidocétose diabétique (hyperglycémie sévère) ayant nécessité une hospitalisation pendant la nuit.

Utilisation de la technologie

Telle qu’attendue, l’utilisation des nouvelles technologies (pompes à insuline, surveillance du glucose en continu ou SGC) est en croissance depuis le rapport de 2010-2012.

Une augmentation de l’utilisation de la pompe à insuline de 57% en 2010-2012 à 63% en 2016-2018, bien que modeste, est le reflet de la tendance croissante à adopter de nouvelles technologies.

Ils ont également constaté que l’utilisation de la SGC avait régulièrement augmenté ces dernières années, passant de 6% en 2011 à 38% en 2018.

La popularité croissante de la SGC était surtout frappante chez les enfants, passant de 4% à 51% chez les enfants de moins de 6 ans et de 3% à 37% chez les enfants de 6 à 12 ans.


Utilisation de la technologie et son effet sur le contrôle de la glycémie

Avec un intérêt croissant et l’utilisation de nouvelles technologies, cette étude a également évalué l’effet de l’utilisation de ces outils sur le contrôle glycémique.

Ils ont constaté que globalement, l’HbA1c était plus faible chez les utilisateurs des nouvelles technologies tel que démontré ci-dessous.

Par contre, les valeurs d’HbA1c moyennes les plus élevées ont été systématiquement rapportées dans le groupe des 13 à 26 ans, toutes technologies confondues.

Ils ont également constaté que les participants sous pompe à insuline (ainsi que les utilisateurs de la SGC) étaient moins susceptibles d’avoir une acidocétose diabétique ou un épisode d’hypoglycémie sévère que les participants utilisant des injections.

La place des registres dans la recherche sur le DT1

Cette vaste étude a été rendue possible grâce au registre clinique américain T1D Exchange lancé en 2010. Ce registre est la première grande base de données sur le DT1. Il a permit de mener de nombreuses études pour améliorer les soins et a inspiré notre registre québécois BETTER. Nous espérons que le registre BETTER contribuera à rendre les pratiques actuelles entourant le DT1 plus efficaces pour le bien-être de tous ceux qui vivent avec le DT1.

Référence:

Foster NC, Beck RW, Miller KM, et al. State of type 1 diabetes management and outcomes from the t1d exchange in 2016-2018. Diabetes technology & therapeutics. 2019;21(2):66-72. doi:10.1089/dia.2018.0384