Les avantages et les défis des lecteurs de la glycémie en continu

Les lecteurs de la glycémie en continu sont des dispositifs permettant d’obtenir la glycémie du moment, la tendance glycémique (à la hausse, à la baisse ou stable) ainsi qu’un tracé des valeurs des glycémies des dernières heures grâce un capteur sous cutané que l’on installe sur la peau. Le capteur est porté sur le bras ou sur le ventre pour une durée variant d’un modèle à un autre (peut aller jusqu’à 14 jours).

Depuis leur première apparition au début des années 2000, les lecteurs de la glycémie en continu (LGC) ont révolutionné la prise en charge de la surveillance des glycémies. Au fil des ans, cette technologie a beaucoup évolué et a gagné en précision. Un écart de plus ou moins 20% entre la valeur capillaire (au bout du doigt) et celle du LGC est généralement le standard accepté par les compagnies de LGC.

Il existe 2 grands groupes de LGC : Un système nommé «Flash» qui affiche les résultats de la glycémie du moment et des 8 dernières heures après avoir scanné le capteur ainsi qu’un système en temps réel qui connecte les résultats du capteur automatiquement à un récepteur, un téléphone ou une montre connectée. Les résultats de ce système peuvent être partagés en temps réel sur le téléphone ou la montre d’un membre de la famille, par exemple.

Les lecteurs de la glycémie en continu améliorent et facilitent la gestion des glycémies.

Dans une étude publiée en 2019 aux États-Unis, des chercheurs ont observé une différence d’hémoglobine glyquée (HbA1c) significative entre le groupe sans LGC (HbA1c d’environ 8%) et le groupe avec LGC (HbA1c d’environ 7%). L’article souligne aussi une réduction du risque d’hypoglycémie avec l’utilisation d’un LGC comparé à des glycémies capillaires. Une étude plus récente regroupant l’essentiel des études publiées a observé la même tendance avec cependant une différence d’HbA1c plus modeste (-0.17%).  Réduire les hyperglycémies et ne pas majorer le risque d’hypoglycémie constituent 2 avantages majeurs. Ces avantages ont été démontrés chez les patients utilisant une pompe ou des injections sans différence significative entre les adultes et les enfants. Les bénéfices observés avec les modèles dotés d’une alarme qui avisent le patient d’une hypo ou d’une hyperglycémie sont généralement supérieurs.

Les lecteurs de la glycémie en continu apportent un autre avantage de taille: la réduction significative des prises de glycémies capillaires. Avant l’arrivée de cette technologie, une personne vivant avec le diabète de type 1 devait généralement prendre au minimum 4 glycémies capillaires par jour. Maintenant, avec les technologies actuelles sans calibration, les utilisateurs de SGC peuvent se limiter à ne tester  leur glycémie capillaire qu’en cas d’hypoglycémies ou en cas de doute sur l’exactitude des valeurs du lecteur.

Un suivi plus facile pour les professionnels de la santé

La plupart des compagnies de lecteurs de la glycémie en continu ont mis sur pied un système permettant aux professionnels de la santé et aux personnes vivant avec le diabète de type 1 de travailler ensemble. Grâce à une plateforme en ligne, les tracés des glycémies de deux semaines d’un individu sont combinés en un seul graphique. Cela permet d’observer à quoi ressemblent les glycémies d’une journée type. Ce type de rapport s’appelle Profil Glycémique Ambulatoire (PGA).

Le PGA résume les données des 14 derniers jours permettant d’identifier les grandes tendances. Cela permet principalement d’évaluer le temps passé dans la cible glycémique (objectif idéal: 70% ou plus), la durée et le moment des hypos (objectif idéal : moins de 4% du temps) et hyperglycémies ainsi que les tendances glycémiques générales dans une journée. Les personnes utilisant le PGA peuvent partager leurs données en donnant un accès virtuel à leur équipe de soins. Cela facilite la prise en charge à distance et consolide le lien thérapeutique entre professionnel et patient.

Les défis des lecteurs de la glycémie en continu

Dans un article publié en 2019, des chercheurs ont voulu explorer pourquoi les lecteurs de la glycémie en continu étaient moins utilisés chez les jeunes adultes. 37.7% des adolescents qui ont participé à l’étude ont expliqué qu’ils se sentaient physiquement incommodés par le LGC. Plusieurs ont aussi admis ne pas apprécier leur apparence physique lors du port du LGC.

Finalement, un seul modèle de LCG est couvert par la Régie de l’Assurance Maladie du Québec (RAMQ), sous conditions strictes. Certaines assurances privées offrent de rembourser plusieurs modèles. L’absence de remboursement systématique peut créer un poids financier significatif pour les familles et les personnes vivant avec le diabète de type 1. Les coûts des lecteurs de la glycémie en continu et le matériel associé sont considérables.

Afin d’aider à la gestion du diabète et de permettre un meilleur contrôle des glycémies, le projet BETTER souhaite faciliter l’utilisation et l’accès aux technologies en lien avec le diabète de type 1.

Pour participer à ce projet, inscrivez-vous au registre BETTER. Ce projet offre aussi l’accès à une plateforme de formation en ligne permettant de mieux comprendre comment utiliser les LGC.

Références

  • Hood, K. K., Dimeglio, L. A., & Riddle, M. C. (2019). Putting Continuous Glucose Monitoring to Work for People With Type 1 Diabetes. Diabetes Care, 43(1), 19–21. doi: 10.2337/dci19-0054
  • Messer, L. H., Tanenbaum, M. L., Cook, P. F., Wong, J. J., Hanes, S. J., Driscoll, K. A., & Hood, K. K. (2020). Cost, Hassle, and On-Body Experience: Barriers to Diabetes Device Use in Adolescents and Potential Intervention Targets. Diabetes Technology & Therapeutics. doi: 10.1089/dia.2019.0509