Diabète Canada 2019 –  Variations glycémiques après un repas : difficiles à prédire

Diabète Canada 2019 – Variations glycémiques après un repas : difficiles à prédire

Les personnes qui vivent avec le diabète de type 1 le savent : l’obtention d’un contrôle glycémique optimal après un repas semble souvent relever du hasard, tellement les variations sont imprévisibles.

Lorraine Anderson, Dt.P, EAD, a donné une présentation à ce sujet lors de la conférence de Diabète Canada en octobre 2019. Voici ce qu’il faut retenir.

Principaux facteurs affectant la glycémie après le repas 

1- Teneur en glucides du repas. Il est généralement reconnu que ce qui influence le plus la glycémie est la quantité de glucides consommés durant le repas. Cependant, bien évaluer cette quantité demeure un défi majeur. De nombreuses études ont montré que les personnes ont tendance à surestimer ou à sous-estimer la teneur glucidique de leurs repas et donc, à prendre trop ou pas assez d’insuline.

2- Composition du repas. La vitesse à laquelle un aliment passe dans l’intestin et est absorbé dans le sang varie en fonction de la composition du repas. Ce processus, appelé la « vidange gastrique », est notamment retardé par le gras, et peut donc affecter la glycémie. Mme Anderson a mentionné que la personne qui ingère 35 g de lipides (gras) peut voir sa glycémie augmenter de 2,3 mmol/L; celle qui en ingère 50 g peut voir ses besoins en insuline doubler.

En outre, des études auraient conclu qu’une consommation élevée de protéines pourraient entraîner une augmentation tardive et soutenue de la glycémie. 

3- Dose d’insuline. On parle ici de la quantité et du type d’insuline, ainsi que du moment où elle est injectée. À partir de ces facteurs, de nombreuses personnes ont tenté de proposer leurs propres moyens de diminuer la variabilité glycémique après les repas. Certaines ont réussi, d’autres non. Certaines ont opté pour des repas à teneur en glucide fixe, d’autres pour des régimes faibles en glucides (ces personnes privilégient les repas riches en gras ou en protéines). Enfin, comme l’a expliqué Mme Anderson, certaines choisissent d’inclure les lipides et les protéines dans le calcul de leur dose d’insuline. 

Bien que l’on recommande généralement d’ajuster la dose d’insuline rapide selon la teneur en glucides du repas, il faut se rappeler que d’autres stratégies peuvent avoir un meilleur impact chez certaines personnes que pour d’autres. Il est donc primordial que la personne vivant avec le diabète de type 1 travaille avec son équipe de soins (endocrinologue, infirmière, diététiste, etc.) pour trouver l’approche qui sera la plus efficace et la plus sécuritaire pour gérer sa glycémie.

Références

  • Anderson, L., Dt.P, EAD. Optimizing Postprandial Glycemia in Type 1 Diabetes: Low carb and other considerations. Présentation orale donnée dans le cadre du congrès annuel 2019 de Diabète Canada.
  • Smart, C., Ross, K., Edge, J., King, B., McElduff, P. et Collins, C. (2010). Can children with type 1 diabetes and their caregivers estimate the carbohydrate content of meals and snacks? Diabetic Medicine, British Diabetic Association, 27(3), 348-53. doi : 10.1111/j.1464-5491.2010.02945.x.
  • Brazeau, A., Mircescu, H., Desjardins, K., Leroux, C., Strychar, I., Ekoé, J. et Rabasa-Lhoret, R. (2013). Carbohydrate counting accuracy and blood glucose variability in adults with type 1 diabetes. Diabetes Research and Clinical Practice, 99(1), 19-23. doi : 10.1016/j.diabres.2012.10.024.
  • Paterson, M., Bell, K., O’Connell, S., Smart, C., Shafat, A. et King, B. (2015). The role of dietary protein and fat in glycaemic control in type 1 diabetes: Implications for intensive diabetes management. Current Diabetes Reports, 15(9), 1-9. doi : 10.1007/s11892-015-0630-5.
  • Wolpert, H., Atakov-Castillo, A., Smith, S. et Steil, G. (2013). Dietary fat acutely increases glucose concentrations and insulin requirements in patients with type 1 diabetes: Implications for carbohydrate-based bolus dose calculation and intensive diabetes management. Diabetes Care, 36(4), 810-6. doi : 10.2337/dc12-0092.