fbpx

Bien-être psychologique associé à une meilleure gestion du diabète de type 1

L’impact psychologique du diabète de type 1 (DT1) est de plus en plus reconnu. En effet, gérer une maladie chronique peut avoir un impact sur la santé mentale et, à l’inverse, une bonne santé psychologique est un atout pour gérer le DT1 quotidiennement. De plus, le DT1 affecte toutes les sphères de la vie de l’individu et peut aussi influencer l’humeur et la confiance en soi.  Les personnes vivant avec le DT1 sont encouragées à discuter des divers aspects psychologiques de leur maladie dont , l’épuisement lié au diabète, avec leur équipe de soins et leurs proches

Association entre flexibilité psychologique et HbA1c

La flexibilité psychologique est ce qui permet à une personne de réagir de manière appropriée face au changement et à l’imprévu. Elle peut ainsi tolérer le malaise et une perte de contrôle passagère sans détresse émotionnelle, et poursuivre ses activités malgré tout. La flexibilité psychologique est intimement liée à la résilience.

Des chercheurs ont évalué la flexibilité psychologique d’individus vivant avec le DT1 et l’influence de celle-ci sur l’hémoglobine glyquée (HbA1c), l’un des indicateurs importants de la gestion glycémique. Ils ont constaté que de manière générale, un meilleur score de flexibilité psychologique était associée à une HbA1c plus proche des cibles recommandées.

On considère souvent que la gestion de la glycémie est une affaire de contrôle, cette étude pourrait cependant remettre en question ce concept. En effet, selon les résultats de cette étude, une approche très rigide ou stricte pourrait en réalité être un obstacle à l’atteinte des valeurs glycémiques cibles. D’ailleurs, les chercheurs ont également constaté que les participants qui possédaient une plus grande confiance en leurs capacités de gestion du DT1 rapportaient moins de détresse liée au diabète. 

Bien-être et temps dans les cibles glycémiques

Les résultats d’une seconde étude sont récemment venus compléter ceux de la première.  En effet, des chercheurs ont constaté que les individus vivant avec le DT1 et passant plus de temps dans les cibles glycémiques rapportaient une meilleure humeur générale.

Les raisons de cette association peuvent être mixtes: les glycémies pourraient très bien influencer l’humeur, et vice versa. Par exemple, une personne vivant avec le DT1 pourrait se sentir de meilleure humeur si ses glycémies étaient dans la cible toute la journée. Elle pourrait également mieux se sentir si elle n’a pas vécu les effets physiques indésirables associés à une hyper ou une hypoglycémie. 

On peut donc interpréter que la santé mentale et la gestion du DT1 s’influencent mutuellement. 

Les questionnaires du registre BETTER évaluent certains paramètres de la santé psychologique comme la détresse liée au diabète et le bien-être. 

Aidez-nous à faire avancer les connaissances scientifiques en nous faisant part de votre réalité.

Inscrivez-vous au registre BETTER!

Références

  • Polonsky, W., & Fortmann, A. (2020). The influence of time in range on daily mood in adults with type 1 diabetes. Journal of Diabetes and Its Complications, 34(12), 107746. doi:10.1016/j.jdiacomp.2020.107746
  • Nicholas, J. A., Yeap, B. B., Cross, D., & Burkhardt, M. S. (2021). Psychological flexibility is associated with less DIABETES distress and lower glycated haemoglobin in adults with type 1 diabetes. Internal Medicine Journal. doi:10.1111/imj.15250

%d bloggers like this: