fbpx

Passage aux insulines biosimilaires: êtes-vous concerné?

La première insuline biosimilaire a été approuvée par Santé Canada en 2019. Depuis, d’autres sont également disponibles. Il est certain que toutes les personnes vivant avec le diabète de type 1 (DT1) vont en entendre parler prochainement, puisqu’en avril prochain, la RAMQ va cesser le remboursement de plusieurs types d’insulines, qui seront remplacées par des insulines biosimilaires.

Qu’est ce qu’une insuline biosimilaire?

Les insulines biosimilaires sont des copies d’insulines biologiques (originales) déjà existantes. 

Elles sont donc très semblables aux insulines originales, mais produites par une autre compagnie. Elles peuvent être commercialisées lorsque le brevet de l’insuline originale est expiré.

Pour être approuvées par Santé Canada, ces insulines doivent démontrer qu’elles sont aussi sécuritaires et efficaces que l’insuline de référence. Par exemple, les études doivent démontrer que l’insuline biosimilaire n’occasionne pas plus d’hypoglycémies, d’hyperglycémies ou de réactions allergiques que l’insuline originale. 

3 insulines biosimilaires disponibles

Il existe présentement 3 insulines biosimilaires au Canada

 

Insuline originale   Insuline biosimilaire
Lantus® (compagnie Sanofi-Aventis) BasaglarMC (compagnie Lilly)
HumalogMC (compagnie Lilly) Admelog® (compagnie Sanofi-Aventis)
Novorapid® (Novo Nordisk) TruapiMC (compagnie Sanofi-Aventis)

Favoriser les biosimilaires: une volonté gouvernementale.

Comme leur programme de développement est beaucoup plus simple, le coût des insulines biosimilaires est moins élevé que les insulines de référence. Pour cette raison, il existe actuellement une volonté gouvernementale de favoriser l’utilisation des biosimilaires. Cela se démontre par la fin de la couverture de certaines insulines originales (p.ex. Lantus depuis 2017, ou Humalog depuis mars 2021) par la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) pour les personnes qui souhaiteraient débuter ces thérapies.

Les personnes qui utilisaient ces insulines avant ces dates peuvent, pour le moment, continuer de bénéficier du remboursement. Cependant, d’ici le 13 avril 2022, les insulines biologiques (originales) devront graduellement être remplacées par des biosimilaires. À cette date, toute personne qui utilise une insuline «originale» devra avoir effectué la transition vers l’insuline biosimilaire correspondante, même si l’insuline a été débutée avant l’apparition de la biosimilaire.

Certaines exceptions sont cependant à noter:

  • Femmes enceintes: transition à faire dans les 12 mois suivant l’accouchement.
  • Enfants: transition à faire dans les 12 mois suivant le 18e anniversaire.

Si vous utilisez l’une des insulines biologiques de la liste ci-dessus, il sera important d’en parler avec votre équipe de soins afin de changer la prescription et éventuellement votre stylo injecteur.

Les doses que vous prenez restent les mêmes avec la transition. Cependant cela pourrait être un bon moment pour ré-évaluer (avec l’aide de votre équipe de soins si besoin) si un ajustement de vos doses d’insuline pourrait être bénéfique.

Même si ces insulines offrent une option de traitement sûr et efficace qui pourrait permettre de réduire le coût de l’insuline au Canada et partout dans le monde, l’absence de choix dans cette transition semble problématique. En effet, le choix du traitement devrait avant tout revenir à la personne vivant avec le DT1 et son équipe de soins.

Abonnez-vous à notre infolettre

Webinaires, actualités en lien avec le diabète de type 1, recherches en cours et bien plus. Abonnez-vous pour ne rien manquer!

%d bloggers like this: