fbpx

Les nouveaux identifiants médicaux

Les personnes vivant avec une maladie chronique comme le diabète de type 1 (DT1) reçoivent comme recommandation de porter un identifiant médical. Celui-ci, généralement sous forme de bracelet, de pendentif ou de carte, indique que la personne vit avec le DT1. Certains identifiants mentionnent également un numéro à contacter en cas d’urgence.

La recommandation du port de l’identifiant médical est basée sur le principe que si une personne perd conscience, les premiers répondants (ambulanciers, pompiers ou policiers) prendront des mesures appropriées, comme mesurer la glycémie capillaire. Ainsi, porter un identifiant médical peut être crucial en cas d’hypoglycémie sévère (perte de conscience ou besoin d’une autre personne pour se traiter).

Pourquoi certaines personnes choisissent de ne pas en porter?

Selon les données préliminaires du registre québécois BETTER pour les personnes vivant avec le DT1, près de 50% des répondants ne portent pas d’identifiant médical.

Plusieurs hypothèses peuvent être en cause:

  • L’identifiant indique publiquement que l’individu qui le porte vit avec le DT1. Certaines personnes peuvent se sentir inconfortables d’afficher une indication de leur état de santé.
  • Les identifiants traditionnels (comme les bracelets) peuvent sembler non esthétiques.
  • Parfois, les identifiants médicaux ne sont tout simplement pas confortables ou pratiques. Ils peuvent ne pas convenir à un mode de vie ou un emploi particulier.

Enfin, certains peuvent juger que cet identifiant n’est pas nécessaire. Il est important de souligner qu’aucune personne vivant avec le DT1 n’est à l’abri d’une hypoglycémie sévère. De plus, même si un individu est confiant de ne pas tomber en hypoglycémie sévère, il pourrait tout de même perdre conscience dans d’autres circonstances (comme un accident de voiture). Dans ce cas, connaître l’historique médical pertinent d’un individu est crucial pour les paramédics.

Le futur des identifiants médicaux

Afin de rendre les identifiants médicaux plus esthétiques et attrayants, certaines compagnies offrent des alternatives plus colorées et variées. Elles sont parfois constituées de silicone confortable et incluent plusieurs choix de styles et de couleurs. Afin de limiter la stigmatisation, certaines compagnies créent des identifiants personnalisés plus discrets sous forme de montre, ou qui s’accrochent directement au bracelet d’une montre intelligente ou d’exercice.

De plus, de nouveaux identifiants médicaux utilisent un système faisant appel à la technologie. Ceux-ci se présentent sous forme de bracelet, de carte ou autre et peuvent être scannés (code QR) par un professionnel de la santé ou un premier répondant. Le résultat du scan mène à une application qui fournit votre profil de santé, vos médicaments et vos contacts d’urgence.

Enfin, certaines personnes poussent le côté pratique et esthétique encore plus loin et se font tatouer leur identifiant médical sur l’avant-bras. ATTENTION! Ce ne sont pas tous les premiers répondants qui reconnaissent et portent une attention particulière aux tatouages. Il est donc important que celui-ci soit clair et lisible.

Site web d’identifiants médicaux

Le registre BETTER permet de connaître les réalités des personnes vivant avec le diabète de type 1 au Québec.

Inscrivez-vous ou votre enfant dès maintenant!