Glucagon nasal : désormais disponible au Québec !

Glucagon nasal : désormais disponible au Québec !

Depuis fin septembre 2019, un nouveau mode de traitement de l’hypoglycémie sévère est approuvé par Santé Canada: le glucagon nasal BAQSIMIMC. Très attendu, il est désormais disponible dans les pharmacies au Québec.

Puisque l’effet secondaire principal de l’utilisation de l’insuline est l’hypoglycémie, toutes les personnes qui vivent avec le diabète de type 1 sont à risque. Ce risque a un impact sur les activités de la vie quotidienne et limite la capacité à atteindre une bonne gestion des glycémies. 

Lorsque l’hypoglycémie est sévère, les personnes ne sont pas en mesure de la traiter elles-mêmes, et peuvent même aller jusqu’à perdre connaissance. Elles ont alors besoin de l’aide d’une autre personne pour traiter l’hypoglycémie. Jusqu’à présent la seule option disponible pour traiter l’hypoglycémie sévère était le glucagon injectable à l’aide d’une seringue. 

Le glucagon injectable et ses limites.

Une étude présentée lors du congrès de l’EASD en 2015 a simulé une situation d’urgence afin de comparer la capacité de membre du personnel soignant formés et d’aidants naturel, à traiter une hypoglycémie sévère à l’aide de glucagon injectable et de glucagon nasal. 

Les résultats ont indiqué que:

  • Seulement 12,5% des soignants ont réalisé correctement l’administration du glucagon injectable
  • En revanche, 94% des soignant et des aidants naturels ont correctement administré le glucagon nasal.
  • L’administration du glucagon nasal a pris 7 fois moins de temps à administrer que le glucagon injectable pour les soignants (16 secondes pour le glucagon nasal contre 1 minutes et 53 secondes pour l’injectable), et 5 fois moins de temps pour les aidants naturels. (26 secondes au lieu de 2 minutes et 24 secondes)

Ces résultats peuvent s’expliquer par le fait que le glucagon injectable n’est pas prêt à l’emploi et doit être reconstitué avec plusieurs étapes avant d’être prêt pour l’injection, pouvant créer une limite à sa bonne utilisation.

Le glucagon nasal, en revanche, est prêt à l’emploi, s’administre dans le nez et offre donc une alternative beaucoup plus simple d’utilisation. Par ailleurs, d’autres études ont démontré que le glucagon nasal est aussi efficace que le glucagon injectable pour faire remonter la glycémie chez l’adulte, chez les enfants et même en présence d’un rhume puisqu’il n’est pas nécessaire d’inhaler la poudre.

Le glucagon nasal en détail.

Pour qui ?

Le glucagon nasal peut être utilisé pour traiter l’hypoglycémie sévère des enfants de plus de 4 ans et des adultes qui prennent de l’insuline.

Administration :

Le glucagon nasal est prêt à l’emploi et ne nécessite aucune reconstitution. Il contient une seule dose de poudre de glucagon et ne peut pas être réutilisé. La dose est la même pour tous, soit 3 mg.

Son administration s’effectue en seulement 3 étapes:

Conservation :

Le glucagon nasal se conserve jusqu’à 2 ans et se garde à température ambiante. Cependant, il est préférable d’éviter les endroits sujets à des températures extrêmes, tels que la voiture par exemple.

Il est important de garder le tube fermé et scellé car si celui-ci a été ouvert, le produit pourrait avoir été exposé à l’humidité et cela pourrait nuire à l’efficacité du médicament. 

Et le prix ?

Le prix annoncé par la compagnie est de 131,60$. Des démarches ont déjà été initiée auprès de la RAMQ (Régie de l’Assurance Maladie du Québec) pour son remboursement mais la décision finale n’est pas encore connue.

Le glucagon nasal offre désormais une alternative au glucagon injectable plus simple et plus sécuritaire pour traiter l’hypoglycémie sévère. Il devrait permettre aux proches des personnes vivant avec le diabète de type 1 de se sentir mieux outillés et plus sereins dans le cas où ils auraient à intervenir lors d’une hypoglycémie sévère.

L’un des premiers buts du projet BETTER est de réduire l’importance et la fréquence des épisodes d’hypoglycémie. 

Si vous vivez avec le diabète de type 1, inscrivez vous et participez au registre !

En savoir plus sur le registre 

Références:

  • Yale JF, Dulude H, Egeth M, et al. Faster use and fewer failures with needle-free nasal glucagon versus injectable glucagon in severe hypoglycemia rescue: A simulation study.. Diabetes Technol Ther. 2017;19(7):423–432.
  • Deeb, LC, Dulude, H, Guzman, CB, et al. A phase 3 multicenter, open‐label, prospective study designed to evaluate the effectiveness and ease of use of nasal glucagon in the treatment of moderate and severe hypoglycemia in children and adolescents with type 1 diabetes in the home or school setting. Pediatr Diabetes. 2018; 19: 1007– 1013.
  • Monographie avec renseignement destiné aux patients, consulté le 19 novembre 2019. http://pi.lilly.com/ca/fr/baqsimi-ca-pm-fr.pdf

1 réflexion au sujet de “Glucagon nasal : désormais disponible au Québec !”

Les commentaires sont fermés.