Été et diabète de type 1: pourquoi et comment la chaleur affecte-t-elle mon diabète?

Été et diabète de type 1: pourquoi et comment la chaleur affecte-t-elle mon diabète?

Des études sont encore requises pour comprendre précisément comment l’été et les changements de température affectent la glycémie et sa gestion. Voici ce que nous savons. 

Plusieurs aspects de la belle saison peuvent affecter votre glycémie comme telle, la manière dont votre corps réagit à ces facteurs externes ou alors, votre insuline ou vos dispositifs pour le traitement du diabète, tels que des pompes.

1- Effets sur la glycémie

On soupçonne que la chaleur provoque la dilatation des vaisseaux sanguins, ce qui peut causer une absorption plus rapide de l’insuline et alors entraîner une hypoglycémie. Cet effet peut être accentué en cas d’activité physique pratiquée pendant une journée chaude, y compris les activités de loisirs.

 De plus, les activités estivales incluent généralement une exposition prolongée au soleil, ce qui augmente le risque de coups de soleil. Un coup de soleil est considéré comme un facteur de stress pour le corps et peut entraîner une augmentation de la glycémie. Alors il est préférable de rester à l’ombre autant que possible et d’utiliser un écran solaire à large spectre. 

2- Risque de déshydratation

Normalement, lorsqu’un excès de sucre se trouve dans le sang, il est excrété dans l’urine. Si le corps doit produire beaucoup d’urine, cela augmente le risque de déshydratation. De plus, les périodes plus chaudes augmentent également le risque de déshydratation, ce qui rend les personnes qui vivent avec le diabète particulièrement à risque de déshydratation pendant les mois d’été. D’où l’importance de rester bien hydraté.

De plus, il faut faire attention quand il fait chaud et humide. Normalement, le corps peut se refroidir en transpirant, la sueur s’évapore ensuite pour fournir un effet rafraîchissant. Cependant, s’il fait humide, la sueur s’évapore très lentement et devient très inefficace. On peut facilement percevoir ce phénomène en comparant les climats humides et secs; plus le climat est humide, plus la chaleur est ressentie.

3- Problèmes liés à l’insuline et aux dispositifs

Si l’insuline est exposée à des températures extrêmes, elle peut devenir inefficace. La plupart des types d’insuline non ouvertes doivent être conservés au réfrigérateur (entre 2 et 8 ° C) et l’insuline ouverte peut être conservée à la température ambiante (entre 13 et 26 ° C). 

Une température trop élevée ou une exposition directe et prolongée au soleil et à la chaleur modifieront la composition de l’insuline en accélérant la dégradation de sa structure moléculaire, la rendant ainsi moins efficace. Assurez-vous donc, par exemple, de ne pas exposer votre pompe directement aux rayons du soleil ou de laisser votre insuline dans la voiture.

La chaleur peut également altérer l’efficacité de vos autres fournitures, telles que les bandelettes  et les lecteurs de glycémie. Assurez-vous de vérifier les instructions du fabricant.

Réferences:

  1. Kenny, G. P., Sigal, R. J., & McGinn, R. (2016). Body temperature regulation in diabetes. Temperature (Austin, Tex.), 3(1), 119–145. doi:10.1080/23328940.2015.1131506
  2. Vimalavathini, R., & Gitanjali, B. (2009). Effect of temperature on the potency & pharmacological action of insulin. The Indian Journal of Medical Research, 130(2), 166-9.
  3. Managing Diabetes in the Heat | Features | CDC. (2018, July 12). Retrieved July 8, 2019, from https://www.cdc.gov/features/diabetesheattravel/index.html