Diabète de type 1 et chaleur estivale: Top 5 des stratégies pour bien profiter de votre été

Diabète de type 1 et chaleur estivale: Top 5 des stratégies pour bien profiter de votre été

L’été est là avec ses défis supplémentaires, en particulier lorsqu’il s’agit du diabète de type 1.

D’où la raison pour laquelle notre équipe lance une série de blogues où nous allons parler de tout ce qui touche l’été et le diabète, alors restez branchés! Dans ce premier blogue, nous avons compilé une liste de 5 stratégies pertinentes pour vous permettre de profiter pleinement de votre été.

1- Évident et toujours pertinent: Restez hydraté

Ne pas être suffisamment hydraté peut faire augmenter la glycémie et une glycémie élevée peut vous faire uriner davantage, ce qui peut provoquer une déshydratation. Pour briser ce cercle vicieux, assurez-vous de boire de l’eau régulièrement.

2- Rester à l’abri durant les périodes les plus chaudes

Si vous prévoyez faire une activité extérieure, un exercice en plein air ou de travailler sur le terrain, évitez de le faire pendant les périodes les plus chaudes de la journée. Celles-ci peuvent varier, mais la température atteint habituellement son maximum entre 15 et 16 heures. 

 3- Soyez vigilant quand c’est trop humide

Il est préférable d’éviter tout travail laborieux quand il fait trop humide à l’extérieur, car il est alors plus difficile pour le corps de se refroidir en transpirant. 

4- Gardez votre insuline au frais. 

Vous planifiez une sortie en voiture ou un pique-nique? Assurez-vous d’avoir un système pour maintenir votre stylo ou votre pompe à insuline au frais. Par exemple, vous pourriez utiliser un étui spécialement conçu à cet effet comme les pochettes Frio®. Essayez également de garder vos pompes, vos lecteurs de la glycémie en continu et vos bandelettes à l’abri des rayons du soleil pour éviter une défaillance dans leur fonctionnement.

 5- Et les glycemies?

Vous allez peut-être aussi avoir besoin de vérifier vos glycémies plus souvent car elles pourront avoir tendance à fluctuer davantage et de manière beaucoup plus imprévisible qu’à l’habitude.

Ce ne sont là que quelques précautions pour commencer, partagez-nous les vôtres!
La semaine prochaine, nous irons un peu plus loin pour essayer de comprendre comment la chaleur et le diabète interagissent dans un autre blogue, restez à l’écoute.