fbpx

Alcool et diabète de type 1: ce qu’il faut savoir.

Noël, réveillon du jour de l’an et souper entre amis sont des occasions pouvant rimer avec consommation d’alcool. 

Bien qu’il soit tout à fait possible de boire un verre lorsqu’on vit avec le diabète de type 1, certains aspects sont à considérer afin d’éviter les surprises. En effet, l’alcool n’échappe pas aux multiples facteurs qui impactent la gestion de la glycémie.

Comprendre le rôle du foie 

Le foie est un organe dont l’un des rôles est de stocker le sucre sous forme de glycogène. En cas de besoin, il peut ensuite re-convertir ces réserves en glucose et les remettre en circulation, lorsque le taux de sucre dans le sang (glycémie) diminue. 

Lorsque vous consommez de l’alcool, le foie effectue un autre de ses rôles, celui de détoxifier le corps, puisqu’il identifie l’alcool comme du poison. Pendant ce temps-là, le foie n’est plus en mesure de s’occuper de son rôle de régulation de la glycémie. 

Chez les personnes vivant avec le diabète de type 1, l’insuline administrée continue son action peu importe la capacité du foie à effectuer son rôle en lien avec la glycémie. C’est pourquoi la consommation d’alcool augmente donc le risque d’hypoglycémie pendant une période pouvant aller jusqu’à 24 h. Ce risque peut varier en fonction de la quantité d’alcool ingérée; de la vitesse de consommation; de la prise, ou non, d’un repas en même temps; et du temps nécessaire pour métaboliser l’alcool qui est propre à chacun.

Si la boisson consommée contient des glucides, la glycémie aura tendance à augmenter dans les premiers temps (en raison du sucre qu’elle contient), avant de baisser.

La sécurité avant tout!

Lorsqu’elle se produit dans cette situation, l’hypoglycémie n’est pas toujours facile à identifier puisque ses symptômes peuvent ressembler à ceux de l’ivresse. De plus, s’il advenait que l’hypoglycémie soit sévère (avoir besoin d’aide de quelqu’un d’autre pour le traitement), il est important de savoir que  le glucagon, médicament d’urgence pour les hypoglycémies sévères, fonctionne moins bien lorsqu’il y a eu consommation d’alcool. Il faut tout le même l’administrer, et appeler aussitôt les services d’urgence.

Quelques stratégies pour consommer de l’alcool sans vous mettre en danger

  • Informez votre entourage. Expliquer aux personnes avec qui vous buvez que les symptômes d’hypoglycémie peuvent ressembler à ceux de l’ivresse et informez-les de la marche à suivre en cas de problème. Même si on ne souhaite pas se rendre là, en savoir un peu plus sur votre situation aidera votre entourage à intervenir en cas de besoin. 
  • Privilégiez l’alcool au moment du repas. Si vous mangez en même temps, l’alcool sera absorbé plus lentement. Idéalement, les aliments consommés devraient contenir des glucides, surtout si la boisson alcoolisée n’en contient pas. Ceci permet d’assurer la présence de sucre dans le sang pour diminuer le risque d’hypoglycémie. 
  • Surveillez votre glycémie pour adapter vos décisions. Garder un œil sur votre glycémie pendant et durant les heures qui suivent la consommation d’alcool, vous permettra d’évaluer la situation. 
    • Si vous êtes en hyperglycémie après avoir consommé de l’alcool, il peut être préférable de surveiller l’évolution de la glycémie avant de donner un bolus de correction puisque l’hyperglycémie peut être passagère. Gardez en tête que les glucides contenus dans les boissons alcoolisés sont des glucides à action rapide dont l’effet s’estompe rapidement. Si vous souhaitez prendre un bolus de correction, il est préférable d’être prudent et de réduire la dose pour éviter une hypoglycémie dans les heures qui suivent (possiblement durant la nuit). 
    • Si en revanche vous craignez une hypoglycémie durant la nuit, n’hésitez pas à prendre une collation (glucides + protéines) avant de vous coucher et/ou diminuer l’insuline lente (ou basale) pour la période qui suit la consommation d’alcool. 

Ceci sont des exemples de stratégies qui peuvent être appliquées pour renforcer votre sécurité. Comme on dit: c’est par essai-erreurs que l’on apprend. L’essentiel étant de rester en sécurité!

Toute l’équipe vous souhaite du bon temps pour ces fêtes de fin d’année!

Référence:

Module «Comprendre l’impact de l’alcool sur la glycémie», Plateforme Support

Abonnez-vous à notre infolettre

Webinaires, actualités en lien avec le diabète de type 1, recherches en cours et bien plus. Abonnez-vous pour ne rien manquer!